Avec 800 kg de Co2 émis pour une tonne de béton produite, le béton affiche un bilan carbone redoutable. C’est à cause du mode de fabrication de son composant principal, le ciment, qui provient de la cuisson de calcaire et d’argile.
En France, où 80 % des constructions neuves ont recours au béton, la question de réduire l’empreinte carbone de cette pierre liquide se pose avec urgence.

Jean-Michel TORRENTI, Directeur Scientifique du Projet National FastCarb, tente de répondre à cette question dans le podcast NetZero de Climatico :