Le projet national FastCarb a poursuivi ses travaux de manière très active en 2021. Les principaux résultats obtenus sont les suivants :

Filtre à gravier adapté pour recarbonatation accélérée des granulats recyclés

Sur la partie en laboratoire, les paramètres les plus influents sur le stockage de CO2 dans les granulats de béton recyclé comme la taille des granulats recyclés, le % de CO2 dans le gaz au contact, la durée de contact, la teneur en eau des granulats, la température de traitement et le niveau de carbonatation naturelle sont maintenant bien identifiés. Une relation entre CO2 fixé et absorption d’eau a été établie. Une instrumentation utilisant un filtre à gravier a été développée et est en cours de test. Les efforts de modélisation du phénomène se poursuivent en parallèle et le projet ANR spin-off CO2NCRETE a démarré.

La production industrielle de granulats carbonatés à l’aide des deux démonstrateurs développés dans le cadre du projet (Créchy – usine Vicat et Val d’Azergues – usine LafargeHolcim) est terminée. A partir de granulats issus de retour de béton prêt à l’emploi, 40 t de granulats recyclés carbonatés ont été préparés. Pour le sable, il a été possible de stocker environ 40kg de CO2 par t de granulats recyclés. Pour la fraction 4/16 on est plutôt à 15kg de CO2 par t. Des bétons C25 et C45 ont été formulés à l’aide de ces granulats traités et caractérisés du point de vue de leur rhéologie et de leurs propriétés mécaniques. Le comportement vis-à-vis de leur durabilité a démarré (et se poursuivra en 2022). En parallèle, avec ces granulats recarbonatés, deux voiles ont été coulés en béton prêt à l’emploi (photo 2) et des pièces préfabriquées ont été fabriquées (blocs béton) ou vont l’être (bordures de trottoir, escaliers). Enfin, les démonstrateurs ont permis une étude couplant ACV et économie du procédé. Cette étude montre le poids du transport dans les résultats (plus on fait des km en camion et moins le procédé sera intéressant du point de vue GES et €) et l’intérêt des sables recyclés recarbonatés car ils permettent un stockage plus important. En 2022, la rédaction d’un document de valorisation et recommandation sera lancée, en vue de donner les pistes permettant une valorisation optimale.

Vue du mur coulé en béton prêt à l’emploi formulé à l’aide de granulats recyclés recarbonatés

Le projet a encore été très actif dans sa communication. On citera :

  • Une session spéciale du colloque GC2021 organisé par l’AFGC a été consacrée au PN FastCarb avec 6 articles.
  • Les travaux de thèse de Marie Sereng ont fait l’objet d’un article dans la revue Béton magazine et d’une présentation au salon Pollutec sur invitation de la FNTP. Marie a obtenu un prix pour ses travaux à cette occasion.
  • L’article « Carbon dioxide binding ability in concretes: methodology and modeling », J. Schmitt et al., a été présenté à la conférence fib ICSS 2021
  • L’article « Improvement of Recycled Aggregates Properties by Means of CO2 Uptake », M. Sereng et al., a été publié dans la revue Applied sciences,
  • L’article « Coupling of attrition and accelerated carbonation for CO2 sequestration in recycled concrete aggregates », G. Dos Reis et al., a été publié dans la revue Cleaner Engineering and Technology